Hado pipi de chat

Publié le par MaGaLi!

Le suspense est terminé ... après de nombreuses hésitations ... votera ? votera pas ? finalement "a voté"

La loi Hadopi qui fait des internautes des pirates, des voleurs, des bandits de grands chemins, des terroristes ... enfin les derniers des salauds quoi ... qui enlèvent le pain de la bouche des artistes ... bref, cette loi Hadopi a été votée à l'asemblée aujourd'hui.

Enfin, quand je dis artistes, je m'entends ... il s'agit de chanteurs, de chanteuses, d'acteurs, d'actrices ... artiste, c'est autre chose ... entendons nous la dessus ...

Cette guerre sainte contre les fraudeurs/pirates/internautes, n'est pas nouvelle ... mais ce qui est marrant de noter, c'est que jusqu'à il n'y a pas longtemps, c'était les representants de l'industrie du cinéma et du disque qui la menait. Les Pascal Nègre et compagnie ... vous savez ceux qui veulent nous vendre de la musique formatée, faite après étude marketing, sur des segments porteurs, en pack de 12 .... mais là depuis le début de cette affaire Hadopi, c'est les "artistes" (appelons les comme ça, pour simplifier) qui ont pris le relais et les choses en main ... et chacun y va de sa prise de position, les Arditi, Delerm, Besson, et j'en passe ....
Pour résumer, nous on veut tuer le cinéma et la musique, les petits métiers qui gravittent autour, eux veulent defendre tout ça.

Je ne peux d'ailleurs pas m'empecher de vous raconter la jolie petit histoire que Michel Blanc nous a narré l'autre jour à la télé ... un jour, dans un supermarché, Michel Blanc est interpellé par la personne qui mettait des fromages dans les rayons. Le type l'avait reconnu et lui dit :
- j'ai vu votre film l'autre jour ... il est terrible
- tiens, répond Michel Blanc, il est repassé à la télé ?
- euh, non, c'est un copain, qui me l'a euh ... passé ...

et là notre Michel Blanc ecoeuré conclu par "j'avais envie de partir et de mettre un fromage dans ma poche ...on m'a volé mon travail, c'est comme si je partais avec le fromage sans payer."

Jolie petite histoire, Michel Blanc, vraiment !! mais il manque un truc !!! y'a pas de chute ! y'a pas de morale !! hormis que tu compare ton travail soit disant artistique, à du fromage !!!

Ben moi je vais t'en proposer une de chute à ta jolie petite histoire Michel Blanc ...

Le gars qui mettait les fromages en rayon dans le supermarhé, il s'en fout que tu parte avec le fromage sans payer ... lui il fait ça pour moins que le SMIC, avec un temps partiel imposé par son employeur .... le fromage, s'est pas son  souci ... son souci c'est de payer son loyer, ses factures .... et s'il lui reste un peu de tune après, peut être qu'il ira au ciné ...
et la chute de cette chute, c'est qu'il s'en fout doublement de tout ça ... d't'façon il fera partie de la prochaine vague de licenciement dans sa boite ....

Michel Blanc, au lieu de nous prendre la tête avec ta morale à la con, regarde plutôt autour de toi ... y'a comme un décalage ...

Le vrai problème, c'est en fait le prix de la culture ...

Alors, moi, je pose une question à Arditi, Blanc, Delerm et aux autres ...

vous en pensez quoi vous du prix de la culture ?
vous en pensez quoi du prix d'un CD ? du prix d'une place de ciné ? du prix d'un livre ?

Moi je trouve ça beaucoup trop cher ....

Alors chers "artistes" comme je disais, redescendez sur terre ... dehors, c'est la crise .... on licencie à tours de bras....
Acheter des CD, se payer le cinéma en famille, on en a de moins en moins les moyens .... et on finira par s'en passer

Moi, innocemment, je pensais que la culture était à tout le monde ... ben non, la culture, faut la payer ... et cher en plus ...

Alors oui, télécharger, ça peut nuire aux métiers de la culture ... y'a qu'à instaurer un systême de solidarité entre ceux au compte en banque qui déborde, qui touche leur sacro-saint "droits d'auteurs" à vie ... mais c'est à l'image de l'ensemble de la société ...dans les entreprises on licencie et on jette à la rue des milliers de gens pour que quelques actionnaires et investisseurs n'ait pas de baisse de leur dividendes .... dans le domaine de la culture, en crise, pour que quelques nantis puissent continuer à être pétés de tunes (en Suisse pour certains) on vote une loi, qui de toute façon ne résoudra pas le problème des inermittants du spectacle.

La licence globale, finalement c'était pas si mal comme idée ....

et puis de toute façon, les jeunes artistes ont bien compris l'interet d'internet pour eux, véritable vecteur pour se faire connaitre ... quitte à être téléchargés ....

Au fond, moi je crois surtout que cette loi n'est pas là pour défendre les artistes, la veuve et l'orphelin des artistes ... cette loi fait partie d'une action plus vaste de nos gouvernants .... une action visant à reprendre en main internet, à l'encadrer ... eh oui, internet, cet espace de liberté, déjà gangrénée par les marchands, est quand même un sacré contre pouvoir ....

Une liberté de perdu, c'est pas dix de retrouvées, c'est juste une de moins .....

Commenter cet article

Mick 17/05/2009 20:56

Droits d'auteurs : Les gd perdants sont les créateurs. Sacem = 130 000 sociétaires, dont 30 000 perçoivent qq chose, dont 10% des 30 000 atteignent le niveau du Smic, et sur ces 10%, 3% vivent confortablmt... Coût d'un titre de zic : 0.99€ = 0.2€ pour l'auteur, 0.2€ pour le compositeur... et + de 0.60€ aux Majors.
Un système capitaliste quoi... grrrrrr !
Amitiés Mzelle.

Jérôme 14/05/2009 22:36

Retour en force ma petite Mag. Bien entendu j'adhère à 100% avec ton point de vue.
Je trouve la culture beaucoup trop chère et inaccessible pour TOUS. Je dis ça mais je ne me sens pas lésé de mon côté. J'achète des livres, des cd et des dvd. A l'occasion, je me fais un cinoche, voire un concert, une expo...
Sauf que tout ça je le dois à quoi? A internet et au téléchargement. L'explosion du téléchargement aura permis à tout le monde d'avoir accès à la culture ciné et musique. Alors du coup, le choix d'écoute est plus vaste. On a envie d'aller voir deux ou trois petits concerts d'artistes qui montent plutôt que de tout claquer dans une grosse salle. Ou bien d'un seul coup on peut voir des films étrangers mal distribués en France, des vieux films difficilement trouvables en magasin... Et puis celui qui habite à la campagne et qui n'a pas une FNAC à côté de chez lui, il est bien content d'avoir le net pour avoir droit lui aussi à la culture.
Dans mon cas, je n'ai jamais acheté autant de CD et de DVD que ces dernières années. Je suis un très bon client pour la FNAC, Virgin, Amazon et autres distributeurs. Sauf que je profite seulement des petits prix. Et la vérité est belle et bien là: le prix ! Un CD qui sort à la FNAC en prix vert coûte 15€. Le mois qui suit on le trouve à 20€. Et si on attend les promos, il passe à 7€. Alors je me dis qu'on se fout aussi un peu de notre gueule. Si le CD sortait directement à 10€, on serait un peu plus nombreux à ne pas pirater et à sortir nos porte-monnaie.
Idem pour le ciné. 8€ la place... on se fout de moi aussi. Parce que cette place à 8€, ce n'est pas le staff technique d'Arditi ou de Michel Blanc qui en profite. Non, c'est plutôt Gaumont, UGC ou Pathé !
Alors que le piratage nuise aux porte-monnaie des artistes qui l'ont déjà bien rempli: ON S'EN FOUT. Et que le piratage profite aux jeunes réalisateurs ou musiciens: TANT MIEUX !!!!!
Pour finir, moi non plus je n'aurais pas été contre le fait de payer une taxe sur mon abonnement internet, histoire de participer légalement.
De toute façon, ce n'est pas une loi qui arrêtera internet. Qu'on soit pour ou contre d'ailleurs !

B 14/05/2009 10:09

L'action plus vaste visant à prendre le contrôle sur un espace de liberté(s), il n'y a aucun doute là-dessus. Et le coup du fromage mdrrrr ... Mais n'oublions pas que ce produit est un des fleurons de la culture (alimentaire) française !! Si je me laissais un peu aller je pourrais penser que l'exemple n'était pas choisi au hasard ...
Et sinon, il y aura toujours des astuces ;-)

Yohatokimi 13/05/2009 11:04

Content de te voir revenue aux affaires! Visiblement t'as la patate pour écrire un texte long comme ça.
Concernant la loi Hadopi, je ne suis pas contre. Pourtant je suis moi même de temps en temps tenté par le téléchargement illégal... Il y a quelque chose qu'il ne faut pas perdre de vue et que tu esquisse dans ton texte, c'est que le cinéma comme la musique reste avant ytout à notre époque une industrie. Une industrie coûteuse. Car lorsque Michel Blanc se sent volé, il pense certainement que son scénariste, son chef opérateur, son cadreur, sa preneuse de son, son assistant, son monteur, sa mixeuse, son ripper ont également été volés. Arditi et consors sont dans la lumière et en profitent pour défendre cette loi qu'ils jugent nécessaire pour eux mais aussi pour toutes les petites mains derrière qui eux aussi doivent payer leur loyer...